• Apéro Potes

Ivresse sur la voie publique : est-ce interdit?

De nos jours, il est remarqué que le taux d'interpellation pour les cas d'ivresse sur la voie publique ne cesse d'augmenter. En effet, l'ivresse sur la voie publique est considérée comme un délit dans le Code de la Santé publique. Ainsi, ce code attribue des sanctions pour l'individu qui est en état d'ivresse, car il peut constituer un danger pour d'autres personnes et pour lui-même. En quoi consiste l'interpellation pour état d'ivresse sur la voie publique ? Quelles sont les diverses sanctions encourues pour ivresse sur la voie publique ?


ivresse sur la voie publique

En quoi consiste l'interpellation pour état d'ivresse sur la voie publique ?


Lorsqu'il s'agit d'une interpellation concernant un état manifeste d'ivresse sur la voie publique, il convient de noter qu'un test d'alcoolémie n'est pas une obligation. Toutefois, à la place de ce test, un constat d'IPM (ivresse publique et manifeste) par les forces de police fera très bien l'affaire. Ainsi, une IPM peut être confirmé lorsque l'individu en état d'ivresse a des propos ou des attitudes pas du tout normaux. Ou que ce dernier ne tient pas sur ses pieds, des yeux vitreux, une démarche titubante. Par ailleurs, retenez que lorsque l'interpellation s'effectue chez un mineur, il suffit de faire appel à ses parents. Ce sont ses derniers qui se chargeront ensuite de transporter leur progéniture à la gendarmerie ou à l'hôpital.


Cependant, l'alcool étant un stupéfiant, qu'il s'agisse de Tequila ou même de Pastis, il permet facilement à la personne en état d'ivresse de passer à l'agressivité sans raison. À ce niveau, hormis l'état d'ivresse de ce dernier, plusieurs autres infractions peuvent lui être reprochées. Il faut noter qu'il existe diverses formes d'infractions. Entre autres, il y a : les chants faisant trop de bruit dans la rue, des violences, l'agressivité et la rébellion contre les forces de l'ordre. Hormis les interpellations faites sur les personnes en état d'ivresse, les forces de l'ordre interpellent également les bars ou restaurants qui offrent des boissons à des personnes déjà ivres en leur demandant de payer une amende pouvant s'estimer à 750 euros.


La meilleure solution reste donc de vous faire livrer de l'alcool à domicile sur Bordeaux et de rester chez vous. Ça n'est pas une bonne idée de boire dans l'espace public.

Quelles sont les sanctions encourues pour ivresse sur la voie publique ?


Quand un individu en état d'ivresse est retrouvé par les forces de l'ordre, il encourt bon nombre de sanctions. Parmi ces sanctions, il peut être amené au poste de police le plus proche ou en cellule de dégrisement. Cet individu y sera retenu jusqu'à ce qu'il retrouve la raison. De manière générale, le processus de dégrisement dure environ six heures. Ce temps peut diminuer si les forces de l'ordre constatent une amélioration rapide. Lorsqu'il s'agit d'ivresse très prononcée ou de coma éthylique, l'individu interpellé sera conduit à l'hôpital pour être examiné. Suite à cet examen, un bilan est délivré. C'est ce bilan qui atteste que l'individu interpellé est en état d'être conduit en cellule de dégrisement ou non. Après son séjour en cellule de dégrisement il sera auditionné. Suite à son audition, plusieurs sanctions peuvent lui être attribuées. Parmi les sanctions, il s'agit entre autres du placement en garde à vue, suivi d'une convocation auprès du tribunal de police. Ainsi, c'est le tribunal qui décidera de la sanction à travers la loi. Évitez donc de boire plus que de raison, vous pourriez vous retrouver au poste le lendemain sans comprendre pourquoi !